Elaboration du programme de cours

Lorsque vous partez dans le cadre d'un programme d'échange, vous suivez des cours à l'étranger, mais le diplôme reste délivré par l'UGA. Aussi est-il nécessaire, pour des raisons de cohérence des diplômes décernés, que les cours suivis à l’étranger correspondent aux cours qui auraient été suivis à l'UGA, du moins dans les grandes lignes.

C’est pourquoi il est important de prendre connaissance des programmes de l’UGA correspondant à l’année de votre départ. Pour ce faire, il convient de consulter le catalogue des Formations de l'UGA. De plus, vous pouvez consulter les catalogues de programmes disponibles à la DOIP (Direction de l'Orientation et de l'Insertion Professionnelle). Pour les programmes de licence 3, consulter le site du DLST.

Dans un second temps, il convient de prendre connaissance des programmes de cours dans les universités partenaires en consultant leur site web (mots clés pour la recherche : course catalog + nom de la discipline). Dans de nombreuses universités, les cours sont numérotés en fonction de leur niveau (par exemple : série 1000 pour la première année, 2000 pour la seconde, et ainsi de suite). Il convient de prendre en compte le système éducatif propre au pays concerné : dans les universités anglo-saxonnes, les étudiants se spécialisent souvent dès la première année, ce qui induit un décalage sur le niveau des cours, un cours de seconde année correspondant par example à un niveau L3. De plus, la répartition des domaines spécifiques à l’intérieur d’une discipline peut varier : la synthèse organique peut être enseignée dès la première année dans une université étrangère alors qu’elle n’est enseignée que durant le semestre 3 à Grenoble. Il convient donc de lire en détail le contenu des cours et les pré-requis (on ne peut suivre biologie moléculaire II avant biologie moléculaire I, mais encore faut-il savoir à quoi correspond chaque dénomination).

Une année universitaire à l’UGA compte 30 ECTS par semestre. Le volume horaire correspondant (250 heures en présentiel en L3) est indiqué sur le site web de la formation ou sur les fiches de la DOIP. La notion d’ECTS n’existe pas hors-Europe, il convient donc de trouver des volumes de travail équivalent. Au Canada, par exemple un cours équivalent à 7.5 ECTS peut apparaître sous la forme de 3 crédits ou 0,5 cours.

D’autre part, une portion des enseignements en France est réservée pour des modules optionnels ou des modules d’ouverture (ETC). Sur ce type d’enseignement, n’hésitez pas à choisir des enseignements qui vous intéressent et ne sont pas offerts à l’UGA. Ce choix spécifique pourra être indiqué dans la lettre de motivation pour une destination particulière. Votre choix peut aussi s’inscrire dans votre poursuite d’études, et vous donner un atout supplémentaire pour intégrer telle ou telle filière à votre retour en France. Au final, le programme de cours choisi à l'étranger doit correspondre à 70-80% au programme dans lequel l'étudiant sera inscrit à l'UGA.

Le programme de cours ayant été établi par vos soins, il sera, après dépôt de votre candidature auprès de l'UFR de Chimie et de Biologie, analysé par le responsable de filière de l’année de départ et/ou le correspondant des Relations Internationales de notre UFR. Une fiche "programme de cours" doit ainsi être jointe au dossier de candidature pour chaque université choisie. Cette validation est indispensable pour la sélection des dossiers pour des destinations hors-Europe et doit être prête pour la mi-novembre et le dépôt de dossier auprès de l'UFR pour les destinations en Europe et Hors-Europe.